Avertissement
Si vous arrivez directement sur cette page, sachez que ce travail est un rapport d'étudiants et doit être pris comme tel. Il peut donc comporter des imperfections ou des imprécisions que le lecteur doit admettre et donc supporter. Il a été réalisé pendant la période de formation et constitue avant-tout un travail de compilation bibliographique, d'initiation et d'analyse sur des thématiques associées aux concepts, méthodes, outils et expériences sur les démarches qualité dans les organisations. Nous ne faisons aucun usage commercial et la duplication est libre. Si, malgré nos précautions, vous avez des raisons de contester ce droit d'usage, merci de nous en faire part, nous nous efforcerons d'y apporter une réponse rapide. L'objectif de la présentation sur le Web est de permettre l'accès à l'information et d'augmenter ainsi les échanges professionnels. En cas d'usage du document, n'oubliez pas de le citer comme source bibliographique. Bonne lecture...
Superviser le lancement d'une démarche qualité au sein du laboratoire Fluides et Géochimie Organique du Groupe TOTAL

  Hanane AISSAT
Référence bibliographique à rappeler pour tout usage :
Superviser le lancement d'une démarche qualité au sein du laboratoire Fluides et Géochimie Organique du Groupe TOTAL, AISSAT Hanane,
Stage professionnel de fin d'études, MASTER Management de la Qualité (MQ-M2), UTC, 2011-2012, http://www.utc.fr/master-qualite, puis "Travaux" "Qualité-Management", réf n°211



Rapport PDF             pdf              Poster A4 PDF


RÉSUME

Ce travail décrit la méthodologie déployée pour l’initiation d’une démarche qualité au sein du laboratoire du Département Fluides et Géochimie Organique « FGO » de la direction Exploration et Production « E&P » du Groupe TOTAL à PAU, en vue d’une éventuelle certification ISO 9001: 2008.

En effet, l’E&P a mis sous monitoring  six de ses laboratoires, dont celui de FGO, afin de se préparer à une certification possible à moyen terme.

Mon rôle a été d'aider le responsable du laboratoire à mettre en place les outils et les méthodes nécessaires pour lui permettre de gérer, d’améliorer l’organisation, l’efficacité et l’efficience de son service après avoir fait un état des lieux initial.

Mots clés : Laboratoire d’analyse,  Démarche qualité, Préparation à la certification ISO9001 :2008, Approche processus, Gestion documentaire, Actions d'amélioration.

ABSTRACT

This work describes the methodology deployed for the initiation of a quality approach within the Laboratory of the Department Fluids and Organic Geochemistry " FGO " of Exploration and Production head office "E&P" of TOTAL in PAU, in order to be able to apply for ISO certification 9001: 2008.

Actually, TOTAL E&P have put under monitoring six of its laboratories, including the one of FGO to be prepared for certification.

My role was to help the laboratory namager to set up tools and the needed methods which could enable him to manage and improve the organisation, the effectiveness abd the efficiency of its department after having done the inventory.

Keywords: Analysis laboratory, Quality approach, Preparation for ISO certification 9001 2008, Process approaches, Documentary management, Improvement actions.

ملخص

photo_auteur1.jpg

 

Remerciement

      A l’issue de mon stage au sein du département Fluides et Géochimie Organique, je tiens à exprimer ma profonde gratitude à mon maître de stage monsieur  Antoine BAYLAUCQ pour sa disponibilité, son aide, sa confiance dans la réalisation de mon projet  et pour le temps précieux qu’il m’a accordé.

       Je remercie également M. Philippe Poli, M. Thomas Pallier, Mme Françoise DOUMENJOU, et Mlle Aurélie LANUSSE pour leur accueil et leur disponibilité. Ils m’ont apporté leur aide dans cette démarche en répondant à toutes les questions concernant le fonctionnement du laboratoire.

      Mes remerciements vont également à Monsieur Caliste, mon suiveur de stage,  pour ses conseils, ses remarques pertinentes et surtout pour ses critiques constructives lors de sa visite à Pau.

      Merci également à M. Gilbert Farges Chercheur à l’Université de Technologie de Compiègne et Responsable du Master en Management de la Qualité – pour son soutien et ses nombreux conseils.

      Enfin je tiens à dire merci à TOUTES LES PERSONNES du département Fluides et Géochimie Organique qui ont contribué de près ou de loin à la réussite de mon stage.


Sommaire

Glossaire


 Liste des figures


 5

Liste des tableaux


NTRODUCTION. 8

 

PARTIE 1 – Présentation de l’entreprise (TOTAL) 9

1.1.           Historique  9

1.2.           Organisation générale de FGO  12

1.3.           Organisation Qualité E&P : 12

Partie 2 – Problématique Qualité. 13

2.1. Enjeux. 13

2.2. Problématique  14

2.3. Clarification. 16

2.4. Planification dynamique et stratégique. 17

2.5. Planning projet 18

2.6. Analyse des risques projet  19

Partie 3 -  Méthode de résolution de problème. 20

 

3.1.  Mission et organisation du travail


 20

3.2.  Présentation de la norme ISO 9001


 21

3.2.1.             Les grands principes de la norme


 21

3.3.  Plan d’action


 21

3.3.1.             État des lieux


. 21

3.3.2.             Action à entreprendre. 24

 

Partie 4 : Résultats Obtenus. 25

 

4.1.           Approche processus


. 25

4.2.           Cartographie des processus. 25

4.3.           Résultats des actions planifiées dans le Tableau 1


. 29

4.3.1.             Chapitre 4 de la norme ISO 9001 : 2008

4.3.2.             Chapitre 5 : Responsabilité de la direction. 32

4.3.3.             Chapitre 6 : Management des ressources. 32

4.3.4.             Chapitre 7 : Réalisation du produit 32

4.3.5.             Chapitre 8 : L’amélioration continue. 33

 

. 33 État d’avancement et  Perspectives

Conclusion


Références bibliographiques


Liste  des annexes  36



Glossaire :

figure 1


retour sommaire


Liste des figures


Figure 1: Historique du groupe Total

Figure 2: L’activité du groupe Total

Figure 3:Photos du CSTJF

Figure 4:Organisation générale du Département FGO

Figure 5: Organisation Qualité de l’E&P

Figure 6: la pyramide des âges du laboratoire FGO

Figure 7: Sigle qualité FGO

Figure 8: QQOQCP

Figure 9: Clarification

Figure 10: PDS

Figure 11: Planning projet

Figure 12: Diagramme d’analyse des risques projet

Figure 13: Autoévaluation du laboratoire PVT

Figure 14: Autoévaluation du laboratoire GO

Figure 15: cartographie des processus FGO/LAB

Figure 16: Pyramide documentaire du laboratoire

Figure 17: graphique représentant le nombre des documents FGO

Liste des tableaux

Tableau 1: récapitulatif des écarts par rapport à l’ISO 9001 et inventaire des actions proposées

Tableau 2: récapitulatif de l’état d’avancement des actions réalisées à la date 01/06/2012

Tableau 3: récapitulatifs des actions qui restent à réalisées

 

retour sommaire

Introduction

  

Le terme «démarche qualité» désigne l'approche et l'organisation opérationnelles afin d'atteindre les objectifs fixés par la politique qualité [1].

La mise en place d’une véritable démarche qualité est basée sur une volonté réelle de l’organisme (volonté de changement) pour faire évoluer ses pratiques internes ou externes, son organisation et ses moyens afin de mieux servir ses clients, de répondre à leurs exigences, de faire face à la concurrence et de maîtriser l’ensemble de ses processus ou certains d’entre eux sans oublier l’évolution du système d’information associé .

La direction Exploration et Production« E&P » du Groupe Total  a mis sous monitoring deux des processus laboratoire « la gestion des échantillons » et « la réalisation des essais », dans l’optique d’une éventuelle demande de certification ISO 9001 :2008. Une démarche qualité a donc été lancée au niveau des six laboratoires E&P du Centre Scientifique et Technique Jean Feger de Pau dont le laboratoire du département Fluides et Géochimie Organique « FGO » où s’est déroulé mon stage de six mois.

La réussite du projet tient en grande partie à la communication qui en effet permettra au personnel de connaître les actions engagées et de se positionner dans ce projet.

L’identification et la traçabilité sont des éléments essentiels de la qualité et sont les vecteurs de réussite d’une telle démarche. Différentes étapes ont été planifiées dès mon arrivée [2, 3], et  à la suite d’un état des lieux de l’existant,  un plan d’action a été élaboré pour réduire les écarts avec la norme ISO 9001: 2008.

                        

retour sommaire

S

PARTIE 1 – Présentation de l’entreprise (TOTAL)

1.1. Historique :

Le groupe TOTAL :

Crée le 28 mars 1924 sous le nom de "Compagnie française des pétroles", TOTAL est un groupe énergétique international parmi les plus grandes entreprises pétrolières qui intègrent leurs activités de l’amont (exploration, développement et production de pétrole et de gaz) à l’aval (raffinage, distribution, échanges boursiers des pétroles bruts et des produits pétroliers). 

Le groupe TOTAL découle de deux alliances consécutives : la première alliance qui engendra TotalFina en 1999 fut celle de TOTAL avec la société pétrolière belge Petrofina ; TotalFina fusionna ensuite avec Elf Aquitaine pour donner naissance à TotalFinaElf en 2000. Et en fin de compte, TotalFinaElf fut renommée TOTAL en 2003.

En mai 2006, TOTAL perd son alliance avec le groupe Arkema lequel, depuis 2004 réunissait les produits vinyliques, la chimie industrielle et les produits de spécialité [4] .



figure 1

Figure 1: Historique du groupe Total [4]

Présent sur 5 continents et dans plus de 130 pays, TOTAL est la première entreprise française et le cinquième groupe pétrolier. Le groupe compte plus 540 000 actionnaires individuels français  et son chiffre d'affaires de l’année 2009 est de 131,3 milliards d'euros.

L’entreprise s’emploie à répondre aux besoins croissants en énergie, tout en intégrant dans ses métiers et ses activités une démarche permanente de développement durable.

Ses activités qui se repartissent en trois secteurs dont l’amont, l’aval et la chimie, prennent en compte toute la chaine de l’industrie pétrolière :

L’amont qui englobe les départements Exploration & Production, Gaz & Électricité, a pour mission de rechercher, produire et commercialiser le pétrole et le gaz.

Ces activités de recherche et de production sont menées dans 42 pays donc 30 pays où sont produits du pétrole et du gaz. Les principales zones de production se situent en mer du Nord, en Afrique et au Moyen-Orient suivies de l’Asie du sud-est et des Amériques.

L’aval qui regroupe les départements Raffinage, Marketing, Trading et Shipping assure l’élaboration et la distribution des produits de qualité supérieure.

La chimie qui se veut constamment créatrice dans le but de satisfaire les besoins d’une société en perpétuelle mutation, s’adresse à tous les aspects de la vie quotidienne. Elle est divisée en chimie de base (pétrochimie et fertilisants) et spécialités (caoutchouc, résine, adhésifs, métallisation). [4]

Figure 2: L’activité du groupe Total [5]

Situé à Paris (La Défense), le siège social regroupe l’ensemble des secteurs financiers, juridiques, éthiques, ressources humaines, évaluation des risques et communication et une partie des activités géosciences (projets nouveaux). Tandis que le CSTJF qui se situe à Pau est dédié exclusivement aux géosciences.

 

retour sommaire

 Le Centre Scientifique et Technique Jean-Féger (CSTJF)

Le centre scientifique et technique Jean-Féger (CSTJF) crée en 1989, compte parmi les tout premiers centres intégrés d'ingénierie et de recherche pétrolière au monde. Concentré de toutes les expertises de l'Exploration & Production (E & P) de Total, il conjugue appui technologique permanent aux filiales de l'E&P dans le monde entier et conquête de nouveaux territoires pétroliers.

Site construit sur 25 hectares, le CSTJF abrite environ 2300 personnes dont des techniciens, des ingénieurs, des géologues, des géophysiciens et des informaticiens. Le site est divisé en plusieurs départements dont celui des Fluides et Géochimie organique (FGO) où s’est déroulé mon stage.

 Les objectifs primordiaux du FGO sont d’acquérir, étudier de nouvelles données et de développer les méthodes de mesure pour les fluides pétroliers et les roches mères. Ainsi, le FGO détermine les fluides en réservoirs et les roches mères dans les bassins durant la phase d’exploration et de développement. En outre, le département FGO utilise et développe les logiciels pour la prédiction de la qualité et de la quantité des hydrocarbures [6]. 



figure 1


Figure 3: Photos du CSTJF [5]

retour sommaire

  1.2. Organisation générale de FGO :








Figure 4:Organisation générale du Département FGO [6]

retour sommaire


1.3.      Organisation Qualité E&P

 Il existe une procédure qui définit les dispositifs de pilotage et d’animation du système Qualité des directions fonctionnelles de l’E&P [7]. La figure suivante représente l’organisation qualité de l’E&P.





Figure 5: Organisation Qualité de l’E&P [8] Figure 5: Organisation Qualité de l’E&P [8]

retour sommaire



Partie 2 - Problématique Qualité

2.1. Enjeux

Le marché du pétrole est vaste, et la concurrence est accrue, une certification des laboratoires sera une valeur ajoutée pour l’E&P  qui pourrait se démarquer de ses concurrents, et faire preuve d’un engagement en matière d’organisation du travail, dans le but d’accroitre la satisfaction  de ses clients.
La sensibilisation et l’implication du personnel à la démarche qualité est décisive pour la réussite de la mise en place de ces processus au laboratoire  FGO [9].

Pourquoi une démarche qualité dans le laboratoire FGO ?

•    Elle consiste à formaliser et organiser les activités du laboratoire (PVT/GO).
•    Homogénéiser les pratiques.
•    Faciliter la circulation de l’information grâce à un travail en réseau.
•    Faciliter l’intégration des nouveaux collaborateurs.
•    Préciser le rôle de chacun.
•    Aider à l’auto-amélioration des pratiques.
•    Formaliser son savoir faire, en effet la pyramide des âges au sein de FGO est représentée par une pyramide "en champignon" (Figure 6) ce qui se traduit en un déficit de jeunes techniciens face à une population plus âgée. Cela peut conduire à une perte de compétences, une altération des valeurs du laboratoire, de plus près de 10% du personnel partira en retraite d’ici 18 à 24 mois.


Figure 6: la pyramide des âges du laboratoire FGO [8]

Dans cette optique le choix de la norme ISO 9001 de management de la qualité à paru utile d’être choisie comme référentiel, une norme internationale reconnue permettant d’assurer également une  meilleure visibilité vis-à-vis des clients et des partenaires internationaux et une meilleure reconnaissance du travail du personnel par la formalisation de leurs activités et de leur savoir-faire.

Qualité FGO = Fiabilité des essais + Garantie de la traçabilité + Organisation du travail


Figure  7: Sigle Qualité FGO [8]

retour sommaire


2.2. Problématique :

Un problème bien posé est un problème à moitié résolu. Afin de cerner et définir la mission qui m’a été affectée, un QQOQCP a été fait (Figure 8).

figure 1

Figure 8: QQOQCP [8]

retour sommaire


2.3. Clarification

Après avoir bien cerné la problématique, cette étape consiste à clarifier la situation et définir des objectifs (Figure 9).

figure 1

Figure 9: Clarification [8]

retour sommaire


2.3.1.   Planification dynamique et stratégique 

Une planification dynamique stratégique a été réalisée, afin de donner du sens à la problématique mais aussi de structurer la planification des actions (figure 10)

figure 1

Figure 10: PDS [8]

retour sommaire


2.3.1.   Planning projet :

Un planning prévisionnel des actions à réaliser a été établi (Figure 11)

figure 1

Figure 11 : planning projet

retour sommaire