Avertissement
Si vous arrivez directement sur cette page, sachez que ce travail est un rapport d'étudiants et doit être pris comme tel. Il peut donc comporter des imperfections ou des imprécisions que le lecteur doit admettre et donc supporter. Il a été réalisé pendant la période de formation et constitue avant-tout un travail de compilation bibliographique, d'initiation et d'analyse sur des thématiques associées aux concepts, méthodes, outils et expériences sur les démarches qualité dans les organisations. Nous ne faisons aucun usage commercial et la duplication est libre. Si, malgré nos précautions, vous avez des raisons de contester ce droit d'usage, merci de nous en faire part, nous nous efforcerons d'y apporter une réponse rapide. L'objectif de la présentation sur le Web est de permettre l'accès à l'information et d'augmenter ainsi les échanges professionnels. En cas d'usage du document, n'oubliez pas de le citer comme source bibliographique. Bonne lecture...
Simplification / Amélioration des processus « Vérification des instruments»
et « Suivi de Formation au poste »
à l’aide du Système d’Information LIMS.

  Gloria Eliuth FLORES SOTO
Référence bibliographique à rappeler pour tout usage :
Simplification / Amélioration des processus « Vérification des instruments» et « Suivi de Formation au poste » à l’aide du Système d’Information LIMS,

FLORES SOTO Gloria, Stage professionnel de fin d'études, MASTER Management de la Qualité (MQ-M2),
UTC, 2011-2012,
URL:
http://www.utc.fr/master-qualite, puis "Travaux" "Qualité-Management", réf n°226
RESUME

Le groupe Saint-Gobain est toujours conscient de l’importance d’innover dans sa matière en utilisant les hautes technologies dans ses laboratoires ainsi que les méthodes plus optimales.    

En tant que centre de recherche, Saint-Gobain C.R.E.E. regroupe ces laboratoires qui représentent l’activité principale et la plus importante puisque de celles-ci dépend la position du groupe
dans le marché. 
Pour cette raison le C.R.E.E a pris la décision d’utiliser l’informatique pour être toujours une entreprise leader.

Le présent rapport décrit le fonctionnement et les avantages d'utiliser un système d’information pour gérer les activités habituelles dans les laboratoires (gestion documentaire,
gestion des utilisateurs, analyses, instruments, résultats, générations de rapports, etc.) ainsi que le traitement, le stockage et l’obtention du grand volume d’information qui se génère.   

Mots clés : Système d’information, laboratoires R&D, centralisation de l’information, sécurité des données.

ABSTRACT

Saint-Gobain Group is always conscious of the importance of innovating in its matter by using high technologies in these laboratories as well as the more optimal methods.    

Within Saint-Gobain Group C.R.E.E., these laboratories represent the principal activity and more requiring since those depends the position on the Group in the market. 
For this reason the C.R.E.E made the decision to use the Informatics to be always a company leader.

This report describes the operation and the advantages of the information system to manage the usual activities in laboratories (document management, management of the users, analyzes, instruments, results, reports, etc.) as well as the processing, the storage and obtaining the information which is generated.   

Key words : Information system, laboratories R & D, centralization of information, data security.

RESUMEN

El grupo Saint-Gobain es consciente de la importancia de innovar en su materia utilizando altas tecnologías en sus laboratorios así como los métodos más óptimos.

En el seno del grupo Saint-Gobain C.R.E.E., estos laboratorios representan su actividad principal y la más demandante ya que de estos depende la position del grupo en el mercado.

Por esta razón el C.R.E.E. a tomando la decisión de utilizar la informática para ser siempre una empresa líder.

El presente reporte muestra el funcionamiento y las ventajas que tiene el utilizar los sistemas de información para administrar todas las actividades de los laboratorios (gestión de documentos, gestión de usuarios, análisis, instrumentos, resultados, generación de reportes, etc.) así como el tratamiento, almacenamiento y obtención del gran volumen de información que se produce.


Palabras claves: sistema de información, laboratorios de investigación y desarrollo, centralización de la información, seguridad de datos.

Téléchargez le rapport rapport sous format PDF
Téléchargez le poster postersous format PDF
Remerciements


Tout d'abord je voudrais remercier infiniment à ma famille pour le soutien inconditionnel tout à long de cette nouvelle expérience.

Je tiens à remercier aux personnes avec lesquelles j’ai eu le privilège de travailler au sein de Saint-Gobain pendant six mois de mon stage. Je les remercie pour leurs conseils, leur disponibilité et leur professionnalisme.

Je voudrais remercier également à mes tuteurs: Céline WISS, responsable qualité et Jérôme MAHO, responsable du système LIMS, qui ont été toujours disponibles pour me guider et m’encourager tout à long de cette expérience.

Sommaire

 
Table de figures
Glossaire

Chapitre I.    Présentation du Groupe Saint-Gobain
1.1.    Présence mondiale
1.2.    Les pôles de Saint-Gobain
1.3.    Saint-Gobain C.R.E.E.
1.4.    Saint-Gobain C.R.E.E. certifié ISO9001
1.5.    Enjeux dans les laboratoires du Saint-Gobain C.R.E.E.

Chapitre II.    Système d’information LIMS
2.1.    Sample Manager®
2.2.    Les modules du Système Sample Manager®
2.3.    Form Designer

Chapitre III.    Module Métrologie à l’aide du Système LIMS
3.1.    Description de la procédure actuelle
3.2.    Définition de la problématique et des objectifs

Chapitre IV.    Simplification / Amélioration du Système de Management de la Qualité.
4.1.    Description de la procédure actuelle
4.2.    Définition de la problématique et des objectifs

Chapitre V.    Méthodologie
5.1.    Démarche du module Métrologie
5.2.    Etat d’avancement du module Métrologie
5.3.    Actions réalisées du module métrologie
5.4.    Démarche du module Suivi de Formation au Poste
5.5.    Etat d’avancement du module du suivi de formation au poste

Chapitre VI.    Conclusion et perspectives
6.1.    Conclusion
6.2.    Perspectives et améliorations proposées

Références Bibliographiques

Annexe I. Planning d’activités
Annexe II. Code du formulaire « Filtre d’Instrument »

Annexe III. Code pour la configuration des alertes
retour sommaire
Table de Figures


Figure 1: Une Entreprise de plus en plus internationale (1)
Figure 2: Entreprise innovante (1) (2)
Figure 3: Saint-Gobain, parmi les cent principaux groupes industriels dans le monde (3)
Figure 4 : Les quatre pôles de Saint-gobain (1)
Figure 5: Centres de recherche transversaux Saint-gobain (5)
Figure 6: Organisation de Saint-gobain C.R.E.E. (5)   
Figure 7 : Cartographie des Processus du C.R.E.E. (6)
Figure 8: Périmètre de Certification ISO9001 Saint-Gobain C.R.E.E. (6)
Figure 9: Éléments d’entré et de sortie d’un système LIMS (7)
Figure 10: Interface Sample Manager®
Figure 11: Fonctions de Sample Manager® Version 10.0.0 (8) (7)
Figure 12: Interaction des Modules Sample Manager® (8)
Figure 13: Processus actuel de calibration des équipements (7)
Figure 14: Diagramme QQOQCP (7)
Figure 15 : Planification Dynamique Stratégique (7)
Figure 16: Processus actuel du suivi de formation au poste (7) (12)
Figure 17: Diagramme "QQOQCP" (7)
Figure 18: Planification Dynamique Stratégique (7)
Figure 19: Modèle en V (7)
Figure 20: Cycle PDCA d'amélioration continue (7)
Figure 21: État d'avancement du Module Métrologie au 30/mai/2012 (7)
Figure 22: Workflow du service métrologie (7)
Figure 23: Accès aux métadonnées des instruments (7)
Figure 24: Liste des instruments à vérifier (7)
Figure 25: Liste des instruments en cours de vérification (7)
Figure 26: Modules de Sample Manager® pour gérer la formation (13) (8) (7)
Figure 27: Cycle PDCA d’amélioration continue (7)
Figure 28: État d'avancement du Module du Suivi de Formation au Poste au 30/mai/2012 (7)

retour sommaire


Glossaire


C.R.E.E.
Centre de Recherche et d’Etudes Européen
R&D
Recherche et Développement
LIMS
Laboratory Information Management System
SI
Système d’Information
QQOQCP
Qui, Quoi, Où, Quand, Comment, Pourquoi
PDS
Planification Dynamique Stratégique
PDCA
Plan, Do, Check, Act
BD
Base de Données
SMQ
Système Management de la Qualité

retour sommaire


Chapitre I. Présentation du Groupe Saint-Gobain


L’histoire industrielle du groupe Saint-Gobain commence à partir de 1665 avec la création de la manufacture royale des glaces. Depuis 1850 Saint-Gobain investit l’espace européen et s’installe en

Allemagne, Italie, Belgique et Espagne [Figure 1]. En 1900 apparaissent de nouveaux marchés et de nouveaux produits qui font de Saint-Gobain un groupe diversifié  (1).





Figure 1: Une entreprise de plus en plus internationale (1)

retour sommaire

A partir de 1970 le groupe fait une réorientation vers les matériaux à fort contenu technologique et entre dans la distribution bâtiment et la plaque de plâtre. Actuellement le groupe centre sa

stratégie sur l'habitat durable (1).


En 2011, Saint-Gobain a été classée comme une des 100 entreprises la plus innovante au niveau mondial [Figure 2] (1) (2).




Figure 2: Entreprise innovante (1) (2)

retour sommaire


1.1.    Présence mondiale

Leader mondial de l’habitat, le groupe Saint-Gobain, avec une présence dans 64 pays, conçoit, produit et distribue des matériaux de construction en apportant des solutions innovantes aux défis

de la croissance, des économies d’énergie et de protection de l’environnement [Figure 3].



FIGURE 3: SAINT-GOBAIN, PARMI LES CENT PRINCIPAUX GROUPES INDUSTRIELS DANS LE MONDE (3)

retour sommaire

1.2.    Les pôles de Saint-Gobain

Les activités de la compagnie Saint-Gobain sont classifiées principalement en 4 grands pôles [Figure 4]. Dans chacun de ces pôles, le groupe a une position leader au niveau mondial ou européen.

Depuis que le groupe s’est centré sur l’habitat, le pôle Distribution Bâtiment est le plus important en  Chiffre d’affaires.   



FIGURE 4 : LES QUATRE POLES DE SAINT-GOBAIN (1)

retour sommaire


1.3.    Saint-Gobain C.R.E.E.

Situé à Cavaillon, le Centre de Recherche et d’Etudes Européen, SAINT-GOBAIN C.R.E.E., a vu le jour en 2002 et inscrit son activité dans le cadre du pôle Matériaux Innovants-Matériaux Haute

Performance du groupe (4).

Il se positionne aujourd’hui comme le 3ème Centre R&D du groupe SAINT-GOBAIN et compte parmi les 4 centres de recherche transversaux du groupe qui sont répartis entre la France, les

États-Unis et la Chine [Figure 5]. Étant un centre transversal, le C.R.E.E. partage des projets (division produits pour la construction, catalyse, etc.), des outils (système d’information LIMS)  et des

méthodes de travail avec les autres centres de recherche (5).



FIGURE 5:CENTRES DE RECHERCHE TRANSVERSAUX SAINT-GOBAIN (5)

retour sommaire


Saint-Gobain C.R.E.E. étudie et caractérise une large gamme de produits de haute technologie, allant des réfractaires utilisés dans les fours verriers et industriels, jusqu’aux matériaux à

architecture contrôlée, en vue d’applications dans des domaines tels que l’énergie, l’environnement et l’habitat (applications thermiques ou mécaniques, etc.) (4).

Voici ci-dessous la cartographie de l’organisation générale de Saint-Gobain C.R.E.E. [Figure 6]: 



FIGURE 6: ORGANISATION DE SAINT-GOBAIN C.R.E.E. (5)

retour sommaire


1.4.    Saint-Gobain C.R.E.E. certifié ISO9001

Saint-Gobain C.R.E.E. est certifié selon la norme ISO9001 v2008 depuis décembre 2009, garantissant la réalisation de produits/prestations conformes aux attentes des clients, dans le but de les

satisfaire. Les deux piliers de la démarche qualité sont Satisfaction Client et Amélioration Continue (5) .

Le Système de Management Qualité (SMQ) du C.R.E.E. est décrit par neuf processus [Figure 7], qui représentent les grandes activités du centre. Ces processus sont présentés sous forme de

cartographie dans le Manuel Qualité (6) .



FIGURE 7 : CARTOGRAPHIE DES PROCESSUS DU C.R.E.E. (6)

retour sommaire


Le périmètre de certification depuis l’audit de suivi de novembre 2011 [Figure 8] est le suivant :



FIGURE 8: PÉRIMÈTRE DE CERTIFICATION ISO9001 SAINT-GOBAIN C.R.E.E. (6)

retour sommaire


1.5.    Enjeux dans les laboratoires du Saint-Gobain C.R.E.E.

Il existe des laboratoires dans tous les secteurs d’activité (industrie, santé, biotechnologie, agroalimentaire, électronique, etc.) qui sont encadrés par une norme ou un référentiel qualité.

Entre tous les secteurs, on distingue des laboratoires de Recherche et Développement (R&D) lesquels doivent assurer la traçabilité et la sécurité des données ainsi que la qualité et fiabilité des

résultats.

Les laboratoires de R&D sont des institutions de grande taille qui utilisent souvent des hautes technologies et méthodes pour se positionner dans le marché et pour garantir à la société un produit

final de qualité.

Ils produisent une grande quantité de données qui doivent être traitées avec confidentialité et traçabilité, pour garantir la qualité dans les résultats, et qui doivent être disponibles tout le temps.

En raison de la complexité des activités des laboratoires et aussi du volume de données qui sont générés, il est souvent nécessaire de faire appel à l’informatique pour résoudre ces enjeux.

Un système d’information permet le traitement, le stockage et l’obtention des données dans des conditions de sécurité et de protection de l’information et en assurent la traçabilité et la

pérennité,  selon les besoins du laboratoire et aussi de les exigences des clients.

Au même temps, il permet de centraliser toute l’information dans un même endroit pour assurer une disponibilité de l’information en tout moment. De plus, il est possible d’avoir un système

d’information qui soit capable de répondre aux exigences réglementaires et normatives par rapport aux laboratoires.

Pour ces différentes raisons, le C.R.E.E. utilise l’informatique pour résoudre ces enjeux et assurer une amélioration continue du groupe.    

Chapitre II. Système d'information LIMS

L’informatique de laboratoire est un secteur en plein essor et a vu la naissance de nouvelles catégories d’applications.

Selon les secteurs d’activité, certaines applications sont plus ou moins représentées. Toutefois, les applications LIMS sont les plus répandues et offrent un panel de fonctionnalités pouvant

répondre à la majorité des besoins d’un laboratoire.

Un LIMS, acronyme en anglais de « Laboratory Information Management System », signifiant « Système Informatique de Gestion de Laboratoire » est un logiciel de gestion de production mis en

place pour répondre aux exigences de qualité et de traçabilité des organismes de contrôle et d'accréditation et faire face à l'augmentation exponentielle du volume de données à traiter par les

laboratoires.

Un système LIMS est alors un élément essentiel au sein de ces entreprises puisqu’il permet la traçabilité des échantillons, la gestion des utilisateurs, des instruments, des stocks, des

approvisionnements fournisseurs, le suivi des produits et équipements utilisés, entre autres [Figure 9 ].



FIGURE 9: ÉLÉMENTS D’ENTRE ET DE SORTIE D’UN SYSTÈME LIMS (7)

retour sommaire


2.1.    Sample Manager®

Afin de répondre aux exigences normatives et pour avoir une meilleure traçabilité et simplification des données, un système d’information LIMS de l’entreprise Thermo Fisher Scientific a été

implémenté dans les laboratoires du C.R.E.E.

Sample Manager® est un logiciel basé sur la norme ISO 17025 et la norme ISO 9000 pour répondre aux exigences réglementaires par rapport aux laboratoires (documentation, instruments,

échantillons, analyses, personnel, etc.) (8) Il est principalement utilisé pour la gestion systématique des acquisitions, de la maintenance, du stockage et de la récupération de l’information générée 

par les laboratoires [Figure 10] (9).



FIGURE 10: INTERFACE SAMPLE MANAGER®

retour sommaire

Sample Manager® offre diverses fonctions [Figure 11] qui font du système un logiciel complet, et de plus,  adaptable aux besoins particuliers d’un laboratoire.



FIGURE 11: FONCTIONS DE SAMPLE MANAGER® VERSION 10.0.0 (8) (7)

retour sommaire


2.2.    Les modules du Système Sample Manager®

Le logiciel Sample Manager® est composé de plusieurs modules qui permettent une maîtrise de toutes les activités habituelles d’un laboratoire. Normalement le système fonctionne avec 20

modules lesquels ont une interaction représentée à l’aide du schéma suivant [Figure 12]:



FIGURE 12: INTERACTION DES MODULES SAMPLE MANAGER® (8)

retour sommaire


2.3.    Form Designer

Sample Manager® a développé une nouvelle fonctionnalité utilisant le concepteur de forme et peut être adaptée aux besoins de chaque client. Cet environnement permet de créer et de

personnaliser des formulaires pour le même système (10).

De plus, le système a une compatibilité avec le langage de programmation C# qui permet de développer et de configurer  les fonctions spécifiques  suivant les besoins exprimées par les

laboratoires dans des environnements de programmation connus comme Microsoft Visual Studio.

Chapitre III. Module Métrologie à l'aide du système LIMS

Le Service Métrologie est intégré à l’organisation du C.R.E.E. depuis le passage à l’ISO 9001 : 2008. Ce service est en charge de la vérification, en assurant la continuité de la chaine métrologique, du

parc des balances, des capteurs dimensionnels (pied à coulisse, micromètre,…) ainsi que les capteurs de pression utilisés dans les laboratoires.

Avec le soutien du service métrologie, chaque équipe définit les critères d’acceptation nécessaires à l’établissement de la conformité d’un capteur.

Par ailleurs, il assiste les différentes équipes du C.R.E.E. lors de la mise en place de nouveaux équipements de mesures (tests statistiques, validation de méthode, comparaison intra et inter-

laboratoire). Les « clients » du service métrologie sont tous les techniciens, équipes R&D, etc., de Saint-Gobain C.R.E.E.  

3.1.    Description de la procédure actuelle

Actuellement le service de métrologie suit un processus décrivant la vérification des équipements du laboratoire.

Normalement il suit un planning mensuel, en format Excel, avec tous les équipements à vérifier pour l’année. Ce planning doit être surveillé par le responsable du service métrologie de façon

constante pour éviter un  décalage et avoir des équipements non vérifiés. De plus, le responsable a des autres missions au sein du C.R.E.E., qui font que la surveillance et l’accomplissement du

planning est plus sensible a des erreurs. 

Si un utilisateur a besoin d’une vérification particulière, hors du planning normal, il doit contacter le responsable du service métrologie afin de planifier une vérification suivant les spécifications de la

calibration.

L’analyse des activités a permis de définir la cartographie ci-dessous.  Les étapes du processus de calibration y sont présentées [Figure 13] ainsi que les données d’entrées et de sorties. De plus, les

points critiques et les points d’améliorations ont été encadrés.



FIGURE 13: PROCESSUS ACTUEL DE CALIBRATION DES ÉQUIPEMENTS (7)

retour sommaire


3.2.    Définition de la problématique et des objectifs

Pour cadrer la problématique générale à résoudre, un diagramme «QQOQCP» a été réalisé [Figure 14] : il présente de manière concrète et claire les éléments ainsi que les acteurs qui interviennent

dans ce processus.



FIGURE 14: DIAGRAMME QQOQCP (7)

retour sommaire

Afin de présenter une vision globale de la situation par rapport aux objectifs et livrables, une Planification Dynamique Stratégique (PDS) a été élaborée [Figure 15]. Pour gérer les ressources

nécessaires à la charge de travail, un planning a été défini [Annexe 1].  



FIGURE 15 : PLANIFICATION DYNAMIQUE STRATÉGIQUE (7)

retour sommaire


Chapitre IV. Simplification / Amélioration du Système de Management de la Qualité

Une partie clé du Système de Management de la Qualité (SMQ) est la formation du personnel en accord avec les besoins de chaque poste de travail. Le groupe Saint-Gobain s’est toujours occupé

de la formation du personnel. Le C.R.E.E. n’est pas l’exception et il a classifié la formation en deux branches:

Formation externe: cette formation est sous responsabilité du Service de Ressources Humaines(RH). Il doit accueillir les demandes de formation qui viennent des équipes du C.R.E.E., suivre le

circuit de validation, établir un plan annuel de formation, contacter des entreprises externes capables de réaliser la formation souhaitée, et finalement communiquer les options de formation au

personnel.  Elle est gérée exclusivement par le service RH à l’aide d’un logiciel pour avoir une traçabilité d’information et pour répondre aux exigences documentaires de la norme ISO9001 (11).

Formation au poste (interne): cette formation correspond aux équipements du laboratoire. Elle est réalisée par les collaborateurs internes (formateurs) s’ils ont un niveau de connaissances

suffisant et reconnu sur la manipulation d’un équipement. Elle est gérée par chaque équipe (pilote de processus ou chef de groupe) du C.R.E.E. et aussi par les formateurs.

En accord avec la norme ISO9001, le service RH doit avoir un registre de la formation que suivent les employés du C.R.E.E., soit externe ou interne. Pour répondre à cette exigence, le service RH

demande deux fois par an aux équipes du C.R.E.E. la mise à jour de tous les documents.

4.1.    Description de la procédure actuelle

Conformément à la norme ISO9001, une procédure pour la Gestion des documents RH-équipes a été créée, cette procédure est d’accès public dans le réseau interne du C.R.E.E. La procédure

décrit les documents obligatoires et la façon d’archivage ainsi que les responsabilités de chacun des acteurs [Figure 16].

La procédure établi trois documents (12) :


Dans la procédure, il possible d’identifier quatre acteurs : 



FIGURE 16: PROCESSUS ACTUEL DU SUIVI DE FORMATION AU POSTE (7) (12)

retour sommaire


4.2.    Définition de la problématique et des objectifs

Après l’analyse des activités, et suite aux divers entretiens avec les personnes impliquées dans le suivi de formation, un diagramme « QQOQCP » [Figure 17] a été réalisé pour cadrer la

problématique générale à résoudre.



FIGURE 17: DIAGRAMME "QQOQCP" (7)

retour sommaire


Ensuite une Planification Dynamique Stratégique a été élaborée [Figure 18]. Pour planifier le travail un planning a été défini [Annexe 1].



FIGURE 18: PLANIFICATION DYNAMIQUE STRATÉGIQUE (7)

retour sommaire


Chapitre V. Méthodologie

Comme il a été expliqué dans le chapitre II de ce rapport, le système LIMS est composé de plusieurs modules qui permettent d’avoir une maîtrise de toutes les activités habituelles d’un laboratoire.

Pour cette raison, le système LIMS est la solution adéquate pour répondre aux besoins de chacun des projets, car les deux modules à développer ont une relation directe avec le laboratoire.

De plus le système Sample Manager® utilise une base de données ORACLE qui permet de stocker un grand volume d’information, même si la quantité de données a une croissance exponentielle.

Cela permet aussi de réaliser des modifications et des extractions de données sans aucun problème.

En utilisant le système Sample Manager®, le centre de recherche C.R.E.E. peut répondre aux exigences de traçabilité d’information et assurer la qualité des résultats. En effet  toute l’information

générée est centralisée dans un même endroit et accessible à tout moment par les personnes impliquées. De plus, le système garantit la sécurité et la protection d’information de l’information

grâce à l’assignation des rôles et droits aux utilisateurs du système.

La solution à la problématique inclus le développement et l’implémentation des modules dans le système LIMS. Pour montrer la démarche générale un modèle en V [Figure 19] a été créé, ce

modèle est applicable aux deux projets à résoudre.



FIGURE 19: MODÈLE EN V (7)

retour sommaire

5.1.    Démarche du module Métrologie

Par rapport à l’étalonnage des équipements, le système LIMS a une partie « Calibration » déjà intégrée dans le module des « INSTRUMENTS ». Cette fonction ne répond pas totalement aux besoins

du service métrologie, pour cette raison il a été décidé de modifier ce module et de l’ajuster aux spécifications du service métrologie. 

Le module a été décomposé en deux parties :
  1. Filtrer les instruments qui correspondent au C.R.E.E et montrer les métadonnées souhaitées par le service métrologie.
  2. Configuration et surveillance du planning de vérification en utilisant des alertes produites par le système LIMS.

La démarche qualité a été définie en utilisant la méthode « PDCA » [Figure 20], laquelle permettra la mise en place d’une amélioration continue du processus. Avec cette méthode, il est possible

d’obtenir une évolution pour offrir un processus de qualité avec une possibilité d’adaptation aux besoins du même processus et des utilisateurs. Pour atteindre cette amélioration, des idées à

mettre en œuvre sont proposés dans le cadre « Act ».  



FIGURE 20: CYCLE PDCA D’AMÉLIORATION CONTINUE (7)

retour sommaire


5.2.    État d’avancement du module Métrologie

Pour quantifier les tâches à réaliser, les actions du projet ont été distribuées en trois parties, la Figure 21 montre la distribution en pourcentages ainsi que la quantité de travail déjà réalisée et celle à

venir.

Pour chaque tâche le pourcentage d’avancement a été encadré:



FIGURE 21: ÉTAT D'AVANCEMENT DU MODULE MÉTROLOGIE AU 30/MAI/2012 (7)

retour sommaire


5.3.    Actions réalisées du module métrologie

À ce jour, des actions ont été développés. Dans le plan d’action qui a été élaboré pour le module métrologie a été inclus la configuration du système Sample Manager® et la création du cabinet

«CREE Métrologie » qui représente le « workflow » qui doit être suivi par le service métrologie dans l’interface du système. La Figure 22 montre le flux d’activités représenté pour quatre folders :   



FIGURE 22: WORKFLOW DU SERVICE MÉTROLOGIE (7)

retour sommaire


La Figure 22 montre les dossiers encadrés de différentes couleurs pour expliquer le contenu de chaque dossier. Le cadre bleu, « CREE – Instruments », correspond à l’accès aux métadonnées des

instruments, ci-dessous la Figure 23 montre le formulaire « Filtre d’Instrument » qui a été créé en utilisant l’outil Form Designer de Sample Manager® et lequel permet d’avoir les données

souhaitées par le service métrologie. Le code développé par l’exécution de ce formulaire est expliqué dans Annexe 2.       



FIGURE 23: ACCÈS AUX MÉTADONNÉES DES INSTRUMENTS (7)

retour sommaire


Dans la Figure 22, le cadre vert correspond au dossier « CREE – Nouvelle Demande », lequel fait une requête à la base de données pour obtenir la liste des instruments qui sont en status « Requires

Calibration » [Figure 24] et qui correspond à tous les équipements qui attendent une vérification.



FIGURE 24: LISTE DES INSTRUMENTS A VÉRIFIER (7)

Le dossier encadré en rose dans la Figure 22 correspond au dossier « CREE – Demande en cours » lequel fait une requête à la base de données pour faire une liste des instruments qui sont en cours

de vérification avec le status « In calibration »  [Figure 25 ].



FIGURE 25: LISTE DES INSTRUMENTS EN COURS DE VÉRIFICATION (7)

Le dernier dossier est en cours de configuration puisque les spécifications des résultats souhaités dans la liste doivent être vérifies. 

Par rapport à la configuration des alertes via email, une tâche a été développé, également en langage C#. Cette tâche permet de configurer le système Sample Manager® pour envoyer un avis au

responsable du service métrologie et à l’operateur responsable de l’équipement pour les informer des instruments dont la date de vérification est proche selon le planning défini dans le même

système. Pour avoir plus détaille sur le développement voir l’Annexe 3 de ce rapport.   

5.4.    Démarche du module Suivi de Formation au Poste

Pour automatiser la gestion documentaire du suivi de formation au poste, l’implémentation d’un module à l’aide du système LIMS a été proposée.

L’idée d’utiliser le système LIMS pour résoudre la problématique découle du fait que le système possède une base du module de formation au poste. Le système gère la formation du personnel en

utilisant trois modules existant par défaut [Figure 26].   



FIGURE 26: MODULES DE SAMPLE MANAGER® POUR GÉRER LA FORMATION (13) (8) (7)

retour sommaire

Pour le module du Suivi de Formation au Poste, un diagramme PDCA a aussi été élaboré pour présenter le cycle propose d’amélioration continue [Figure 27].



FIGURE 27: CYCLE PDCA AMÉLIORATION CONTINUE (7)

retour sommaire


5.5.    État d’avancement du module du suivi de formation au poste


De la même façon que dans le module de Métrologie, les actions ont été distribuées en trois parties, la Figure 28 montre la distribution en pourcentages ainsi que la quantité du travail déjà réalisé et

celle à venir. Dans la figure ont été spécifiées les actions planifies à long terme (points d’amélioration) et les actions à finaliser à la fin du stage (points critiques) :



FIGURE 28: ÉTAT D'AVANCEMENT DU MODULE DU SUIVI DE FORMATION AU POSTE AU 30/MAI/2012 (7)

retour sommaire


Chapitre VI. Conclusion et perspectives

6.1.    Conclusion

Le groupe Saint-Gobain est toujours dans la recherche de l’évolution, de la qualité et de la performance. Pour cette raison le groupe Saint-Gobain est considéré comme une entreprise innovante en

sa matière.

Le C.R.E.E. a pris la décision d’utiliser un système LIMS pour simplifier et automatiser deux processus internes, lesquels comportent actuellement une quantité considérable de points critiques et

de points d’amélioration.

Le système LIMS déjà implémenté au sein de Saint-Gobain C.R.E.E. permet d’avoir grands avantages par rapport à une autre solution : 

Pour ces raisons, l’utilisation des logiciels informatiques est devenue une option nécessaire à la résolution de ce type de problématiques, car ils sont capables de répondre aux exigences et besoins

comme: la centralisation de l’information dans un même endroit en ayant la possibilité d’accéder à tout moment, le fait de garantir la cohérence de l’information, d’assurer la sécurité, la fiabilité et

l’intégrité des données et résultats, la gestion des utilisateurs, … entre autres.

retour sommaire



6.2.    Perspectives et améliorations proposées

Le C.R.E.E. a plusieurs projets à piloter pour atteindre la simplification des processus au sein des laboratoires et centraliser ainsi l’information  pour gérer les activités habituelles dans le laboratoire.

A long terme le C.R.E.E. a planifié l’utilisation du système Sample Manager® pour adapter ses fonctions aux besoins d’autres services et équipes du Saint-Gobain C.R.E.E et offrir un système qui soit

capable de gérer complètement tous les aspects de ses laboratoires.

Pour cette raison, il serait souhaitable d’augmenter le nombre de personnel consacré au développement et à l’amélioration du système LIMS, pour être capables d’offrir un système complet dans

les meilleurs délais possibles et de maintenir une démarche d’amélioration continue.   

Une des choses à considérer est que le système LIMS est partagé avec deux autres centres de recherche situés en Chine et aux États-Unis. Ceci représente un partage des données dans lequel est

l’aspect de sécurité de données et aussi du respect des besoins des autres centres est très important. Ceci oblige le C.R.E.E. a toujours prendre en compte que les modifications du système

peuvent avoir des conséquences pour les autres centres.

 

retour sommaire

Références Bibliographiques


1. Groupe Saint-Gobain. Le Groupe Saint-Gobain . Intranet Groupe Saint-Gobain. [En ligne] Mars 2012. http://portal.saint-gobain.com/wps/portal.

2. Reuters, Thomson. Top 100 Global Innovators, Honoring the World Leaders in Innovation, Findings and Methodology. Top 100 Innovators. [En ligne] 2011. http://top100innovators.com/top100.

3. Groupe Saint-Gobain. Présentation du Pôle Materiaux Innovants . C.R.E.E. Intranet. [En ligne] 02 Mai 2012. http://hpm.saint-gobain.com/portal/server.pt/community/l'intranet_du_cree/1302.

4.
Groupe Saint-Gobain. Plaquette Saint-Gobain C.R.E.E.. C.R.E.E. Intranet. [En ligne] 2012. http://hpm.saint-gobain.com/portal/server.pt/community/l'intranet_du_cree/1302.

5.
Groupe Saint-Gobain. Saint-Gobain C.R.E.E. C.R.E.E. Intranet. [En ligne] http://hpm.saint-gobain.com/portal/server.pt/community/l'intranet_du_cree/1302.

6. Service Qualité Saint-Gobain C.R.E.E.. Manuel Qualité Saint-Gobain C.R.E.E.. 2011. Version 8. Q-MMQ-09.

7. G., FLORES SOTO. Stage professionnel de fin d'études. MASTER Management de la Qualité (MQ-M2). s.l. : UTC, 2011-2012. réf n° 226.

8. Thermo Scientific. Reference Manual, Sample Manager® Version 10.0.0. 2010.

9.
Thermo Scientific. 10 New Features. 2010.

10.
Thermo Scientific. Form Designer Manual . 2010.

11. Service Qualité Saint-Gobain C.R.E.E.. Procédure de Gestion des documents RH/Équipes. 2011. Q-PRO-RH-09-119.

12. Thermo Scientific. System Administration Guide. 2010.

13.
Thermo Scientific. User Guide, Sample Manager® Version 10.0.0. 2010.

14. AFNOR. NF EN ISO 9001. Novembre 2008.

 

retour sommaire



Annexes

ANNEXE I. PLANNING D’ACTIVITÉS

Pour gérer le temps, les tâches et les ressources, un planning d’activités a été réalisé [Annexe 1] pour la période du stage (13 Février 2012 – 13 Août 2012) dans le centre de recherche Saint-Gobain

C.R.E.E.

Le planning est divisé en deux parties, il montre en vert les activités réalisées du 13 Février 2012 au 31 Mai 2012 et en orange les activités à réaliser du 01 Juin jusqu’à la fin du stage.



ANNEXE 1: PLANNING D’ACTIVITÉS (7)

retour sommaire

 
ANNEXE II. CODE DU FORMULAIRE « FILTRE D’INSTRUMENT »

Ici est présenté le code développé en utilisant du langage C# pour exécuter la tâche du formulaire de Filtre d’Instrument. Le premier bloc montre les libraires nécessaires pour charger les

méthodes, les éléments des tables et du système, les classes, etc. Si le code n’a pas ces libraires, il est impossible implémenter le code dans le système Sample Manager®.



Le deuxième bloc de code montre les déclarations nécessaires pour utiliser le formulaire qui a été désigné avec Form Designer et les instructions pour construire la requête à la base données et

obtenir les instruments qui correspondent au C.R.E.E.



ANNEXE 2: CODE DU FORMULAIRE "FILTRE D'INSTRUMENTS" (7)

retour sommaire


ANNEXE III. CODE POUR LA CONFIGURATION DES ALERTES

Voici les parties plus importantes du code pour la génération automatique des alertes depuis le système Sample Manager®.

Le premier bloc montre la déclaration de la tâche développée comme une classe que hérite du la classe « BackgroundTasks » qui a par défaut le système Sample Manager®. 



Le deuxième bloc montre la méthode qui lance la tâche par exécution dans le système. Dans cette partie ont été spécifiées les conditions de la requête pour trier les instruments et prendre en

compte uniquement les instruments qui sont au C.R.E.E.



Finalement cette partie montre le code qui construit l’envoi de l’email au responsable du service métrologie et à l’operateur responsable de l’équipement.



ANNEXE 3: CODE POUR LA CONFIGURATION DES ALERTES (7)

retour sommaire